GIRONDE

Electricité « verte » : ne tombons pas dans le panneau ! (Valeurs actuelles)

Forêt de pins dans les landes girondines / photo Yves d’Amécourt Porte-parole national du Mouvement de la Ruralité, Yves d’Amécourt s’élève contre un projet fou de déboisement de 1000 hectares de pinèdes en Gironde pour produire une électricité dont la région n’a pas besoin. Tribune. À Saucats, dans les Landes girondines, on envisage de déboiser 1000 hectares de pinèdes (la taille du bois de Vincennes) pour implanter 1000 hectares de panneaux photovoltaïques afin de produire ce que les promoteurs – ENGIE et NEOEN – nomment de l’électricité « verte » par opposition sans doute à l’électricité noire, celle produite avec du charbon ou du pétrole, comme en Allemagne … Lire la suiteL’article Electricité « verte » : ne tombons pas dans le panneau ! (Valeurs actuelles) est apparu en premier sur Yves d'Amécourt. … … LIRE LA SUITE

GIRONDE

«Le cirque traditionnel n’est pas un lieu de maltraitance animale» (Figaro Vox)

Gilles-William Goldnadel est avocat ; Gérard Vignoble est député honoraire du Nord ; Yves d’Amécourt est porte-parole du Mouvement de la ruralité. «De nombreuses normes encadrent le transport, l’habitat, ou les spectacles qui ne doivent jamais placer l’animal en situation de difficulté». Jean-Marie MAILLET / stock.adobe.com Le parlement est en passe d’adopter une proposition de loi permettant d’interdire la détention d’animaux dans les cirques. Pour les trois cosignataires de cette tribune, cette mesure peut paradoxalement générer des abandons préjudiciables aux animaux. Lire la suiteL’article «Le cirque traditionnel n’est pas un lieu de maltraitance animale» (Figaro Vox) est apparu en premier sur Yves d'Amécourt. … … LIRE LA SUITE

GIRONDE

Dans un contexte de changement climatique rapide, réduire la forêt à sa simple fonction de sanctuaire serait une erreur !

« Le prélèvement d’arbres permet de stocker du carbone durablement : sur une forêt protégée naturelle, les arbres en fin de vie meurent et relâchent leur carbone dans l’atmosphère. Si ces mêmes arbres sont utilisés pour du bois brut, le carbone reste piégé dans le bois. » Par Fanny Butler-Roussel (ingénieur agronome spécialisée dans le développement durable des plantations agro-industrielles tropicales), Pierre Bois d’Enghien (ingénieur agronome et enseignant en sciences de l’environnement) Lire la suiteL’article Dans un contexte de changement climatique rapide, réduire la forêt à sa simple fonction de sanctuaire serait une erreur ! est apparu en premier sur Yves d'Amécourt. … … LIRE LA SUITE

GIRONDE

Invité de « Parlons vrai » sur Sud-Radio

[embed]https://youtube.com/watch?v=LwSDOwsixZA&feature=oembed[/embed] Hier matin j’étais invité de l’émission « Parlons vrai » sur Sud Radio animée par Valérie EXPERT. J’ai notamment dénoncé en début d’émission, le projet abracadabrantesque de Saucats : déboiser 1000 ha de pins pour planter 1000 hectares de panneaux photovoltaïques. Une aberration tant écologique qu’économique. L’article Invité de « Parlons vrai » sur Sud-Radio est apparu en premier sur Yves d'Amécourt. … … LIRE LA SUITE

GIRONDE

Un éleveur de bovins viande sur quatre vit sous le seuil de pauvreté (La France Agricole)

Les disparités de niveaux de vie sont fortes parmi les ménages agricoles ; de 9 800 € par an pour les 10 % les plus modestes, à 46 500 € pour les 10 % les plus aisés, selon l’Insee. Les éleveurs de bovins à viande ont les revenus et le niveau de vie les plus faibles, et un sur quatre vit sous le seuil de pauvreté. Dans les zones d’élevage, en particulier dans les territoires de production de bovins à viande ou mixte, d’ovins ou de caprins, les revenus agricoles sont les plus faibles, autour de 12 000 € en 2018. Ils constituent un tiers des ressources des ménages, et les autres revenus d’activité, comme le salaire du conjoint par … Lire la suite L’article Un éleveur de bovins viande sur quatre vit sous le seuil de pauvreté (La France Agricole) est apparu en premier sur Yves d'Amécourt. … … LIRE LA SUITE

GIRONDE

Macron et le nucléaire, un changement de cap ?

Tribune signée Alain Desgranges, ingénieur en Génie atomique et membre de l’ONG PNC-France Tous les signaux sont au vert pour que le Président de la République décide d’un changement de cap dans sa politique de l’énergie en reconnaissant l’intérêt du nucléaire pour la France et le climat et en tire toutes les conséquences… La hausse des prix de l’électricité liée à celle du gaz que l’on présente comme la résultante de plusieurs facteurs dont la réduction des approvisionnements de Russie, la taxe carbone ou la nécessaire adaptation des réseaux de transport de l’électricité à la prolifération des énergies renouvelables, contribue à voir d’un autre œil l’intérêt que représente le nucléaire… Il est grand temps de faire acte de résistance envers … Lire la suite L’article Macron et le nucléaire, un changement de cap ? est apparu en premier sur Yves d'Amécourt. … … LIRE LA SUITE

GIRONDE

Lettre de Brigitte Pistre, maire de Frazé (28), présidente du « Vent des Maires »

Bonjour chers amis de Vent des maires,Ce vendredi se sont tenus les premiers « Etats généraux départementaux » sur les énergies renouvelables. Cette première a eu lieu en Eure-et-Loir, car selon la préfète « la pression y est importante, notamment en raison de l’action de Vent des maires ». C’est une forme de reconnaissance et cela démontre le poids de notre collectif. J’y étais invitée, mais malheureusement j’étais la seule représentante d’association. Etaient également conviés, pour information, les sénateurs, les députés, le président du Parc du Perche, la DDT, la Direccte, les présidents de communautés de communes, le président de la Chambre d’Agriculture, les sous-préfets… et bien entendu, la FEE (fédération professionnelle de l’énergie éolienne). Cette liste n’est pas … Lire la suite L’article Lettre de Brigitte Pistre, maire de Frazé (28), présidente du « Vent des Maires » est apparu en premier sur Yves d'Amécourt. … … LIRE LA SUITE