ACTU

L’aide aux bovins allaitants (ABA) et l’aide aux bovins laitiers (ABL) remplacées par une aide à l’UGB

Les UGB éligibles sont les UGB de + 16 mois et gardées au moins 6 mois sur l’exploitation : l’extraction est réalisée à une date de référence chaque année à laquelle se rajoute les animaux vendus de + de 16 mois non éligibles l’année précédente. La demande d’aide peut être déposé du 1er Janvier au 15 Mai. Afin d’optimiser votre date de dépôt pour la prise en compte d’un maximum d’UGB, vous pouvez vous rapprocher de votre Antenne Chambre d’agriculture (GDA). Un conseiller vous accompagnera gratuitement pour réaliser cette démarche. … LIRE LA SUITE

ACTU

Appel à participation SIA 2023

En 2020, le Conseil départemental et la Chambre d’agriculture ont souhaité investir l’évènement d’envergure qu’est le Salon International de l’Agriculture de Paris. Fort de cette première expérience, la collectivité a réservé, pour l’édition 2023, un stand de 70 m² dont une partie sera, comme en 2020, dédiée aux producteurs et artisans. Pour pourvoir cet espace « agricole », le Département et la Chambre d’agriculture ont convenu de lancer un appel à candidatures auprès des producteurs creusois. Consultez les modalités de cet appel à candidatures en cliquant ici Trouvez la fiche de candidature en cliquant ici. Le bulletin est à retourner auprès du Conseil départemental avant le mercredi 30 novembre 2022 – 18h. Pour tout renseignement complémentaire, la Chambre d’Agriculture et le Conseil départemental restent à votre disposition aux coordonnées mentionnées à la fin de l’appel à candidatures. … LIRE LA SUITE

ACTU

Gazage des taupes par l’utilisation du Phosphure d’Hydrogène (PH3)

Contenir les populations de taupes est devenu une préoccupation constante des agriculteurs. Il faut pouvoir intervenir sur de grandes surfaces, tout en respectant les écosystèmes. L’utilisation du PH3, est une réponse adaptée à ce problème. Cependant pour utiliser ce produit tout opérateur en fumigation doit posséder un certificat, délivré par la D.R.A.A.F. de la région d’origine du certifié, et spécifique en fonction de la nature de la fumigation. Ce certificat est obtenu à l’issue d’une formation adaptée dans un centre habilité. Il est valable pour une durée de 5 ans puis renouvelable par demande auprès de la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (D.R.A.A.F). La formation proposée par le Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA de la Creuse) vous permettra d’obtenir le Certificat de Qualification obligatoire pour utiliser le Phosphure d’Hydrogène. La prochaine session de 2 jours aura lieu les 28 et 29 … LIRE LA SUITE

ACTU

Aide à l’implantation de prairies et cultures fourragères

A la demande des Chambres d’Agriculture, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de mettre en œuvre un « Dispositif régional d’aide à l’implantation de prairies et de cultures fourragères » pour intervenir auprès des éleveurs touchés par les orages de grêle du mois de juin 2022. Principaux éléments à retenir :  Bénéficiaires : – être éleveurs d’herbivores (titulaires d’un numéro de cheptel), – avoir le siège social implanté dans une zone touchée par les épisodes de grêle. (Non écrit dans le règlement mais accord verbal avec les services : la situation d’éleveurs fortement impactés mais dont le siège d’exploitation n’est pas sur une commune concernée pourra faire l’objet d’une demande particulière qui sera examinée au cas par cas) Liste des communes reconnues : – La liste des communes reconnues, jointe à ce message, a été définie lors du Comité Départemental d’Expertise du 28/07/2022. Aides :  – Une aide forfaitaire de 50 €/ha à 75€/ha maximum sera attribuée au bénéficiaire afin … LIRE LA SUITE

ACTU

Plan de résilience : Aides aux entreprises grandes consommatrices de gaz et d’électricité

« Le dispositif cible les entreprises dont les achats de gaz et d’électricité atteignaient au moins 3 % de leur chiffre d’affaires en 2021 et qui connaissent un doublement de leur coût unitaire d’achat d’électricité ou de gaz (en €/MWh). Il compense une part des coûts éligibles, c’est-à-dire des surcoûts de dépenses de gaz ou d’électricité par rapport à 2021 au-delà de ce doublement »  Modalités Trois modalités sont proposées, mais deux seulement sont acessibles aux entreprises agricoles :  Une aide égale à 30 % des coûts éligibles plafonnée à 2 M€, pour les entreprises subissant une baisse d’excédent brut d’exploitation (EBE) de 30 % par rapport à 2021. Une aide égale à 50% des coûts éligibles plafonnée à 25 M€, pour les entreprises dont l’EBE est négatif et dont le montant des pertes est au plus égal à deux fois les coûts éligibles. L’aide est limitée à 80 % du montant des pertes. Le respect … LIRE LA SUITE

ACTU

Plan de résilience Ukraine : Prise en charge des cotisations sociales

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :  Être affilié à un régime de protection sociale agricole, Avoir des difficultés de trésorerie conjoncturelles, Être affecté par la hausse des coûts du fait de la guerre en Ukraine : la hausse des coûts supportés sur un ensemble de postes de dépenses (carburant, engrais, gaz, électricité, alimentation animale, emballage) doit être supérieure d’au moins 50% par rapport au coût supporté sur une période de référence en 2021. Cette aide n’est pas forfaitaire, le montant maximal est équivalent à 30% du total des surcoûts. Elle ne dépassera pas 3 800€.   Pour les entreprises ayant bénéficié du dispositif Alimentation animale, les surcoûts liés au poste alimentation animale ne pourront pas être pris en compte dans le calcul des surcoûts supportés dans le cadre de la demande de PEC. Pour les demandeurs disposant d’un tiers de confiance, une attestation sera nécessaire. … LIRE LA SUITE

ACTU

Plan de résilience : prise en charge partielle des cotisations sociales

La prise en charge partielle des cotisations sociales peut être accordée sous certaines conditions aux exploitants qui rencontrent des difficultés de trésorerie. Au delà de ces conditions de droit commun, un projet de conditions spécifiques au PEC Ukraine est en cours. Les formulaires de demandes de prises en charge de cotisations au titre des conséquences du conflit opposant l’Ukraine et la Russie ne sont pas disponibles à ce jour. Ils devront cependant être remis d’ici fin septembre (date exacte à confirmer) pour une prise en charge au cours du dernier trimestre 2022. > Conditions pour bénéficier d’une prise en charge … LIRE LA SUITE

ACTU

Plan de résilience, mesure alimentation animal

Le Gouvernement a alloué 400M€ de crédits nationaux, complétés de 89 M € de l’enveloppe PAC de crise, pour absorber pendant 4 mois (16 mars 2022 – 15 juillet 2022) une partie des hausses des coûts de l’alimentation animale dues aux perturbations engendrées par la guerre en Ukraine, en attendant que la répercussion amont-aval de ces hausses soit effective, conformément aux dispositions nouvelles de la Loi EGALIM2. Ces mesures restent dans l’attente d’une validation de la commission européenne qui devrait intervenir dans la deuxième quinzaine du mois de mai 2022. > Consultez le projet de dispositif  … LIRE LA SUITE

ACTU

Tarif MAT

Cette évaluation concerne la plupart des matériels agricoles utilisés à leur optimum. Elle sert de base du calcul du coût des chantiers pour les agriculteurs pratiquant l’entraide. Cette évaluation comprend les charges fixes et les charges variables. > Consulter les barêmes … LIRE LA SUITE

ACTU

Connaître et améliorer le potentiel de son sol

Des formations adaptées au besoin des agriculteurs Fin d’année 2021, 66 agriculteurs ont participé à 8 formations (financés par VIVEA), organisées par votre Chambre d’agriculture, sur les thèmes de la fertilisation et l’observation des sols. Ces formations ont permis de faire des rappels sur les bases de la fertilité des sols, les éléments analysés ainsi que leurs rôles au niveau du sol et des plantes, et les différentes techniques d’observation du sol. Dans ce cadre, chaque stagiaire a bénéficié d’une analyse gratuite prise en charge par la Chambre d’agriculture. Deux types de formation ont été proposées; Une basée sur l’interprétation des analyses de sols avec : Remise des commentaires d’analyses Des échanges sur les pratiques de fertilisation Des rappels sur les besoins des cultures, le choix des engrais et des amendements. L’autre était plus axée sur l’observation de son sol avec : Un rappel sur la formation d’un sol … LIRE LA SUITE