ACTUALITES

Aide à l’implantation de prairies et cultures fourragères

A la demande des Chambres d’Agriculture, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de mettre en œuvre un « Dispositif régional d’aide à l’implantation de prairies et de cultures fourragères » pour intervenir auprès des éleveurs touchés par les orages de grêle du mois de juin 2022. Principaux éléments à retenir :  Bénéficiaires : – être éleveurs d’herbivores (titulaires d’un numéro de cheptel), – avoir le siège social implanté dans une zone touchée par les épisodes de grêle. (Non écrit dans le règlement mais accord verbal avec les services : la situation d’éleveurs fortement impactés mais dont le siège d’exploitation n’est pas sur une commune concernée pourra faire l’objet d’une demande particulière qui sera examinée au cas par cas) Liste des communes reconnues : – La liste des communes reconnues, jointe à ce message, a été définie lors du Comité Départemental d’Expertise du 28/07/2022. Aides :  – Une aide forfaitaire de 50 €/ha à 75€/ha maximum sera attribuée au bénéficiaire afin … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Plan de résilience : Aides aux entreprises grandes consommatrices de gaz et d’électricité

« Le dispositif cible les entreprises dont les achats de gaz et d’électricité atteignaient au moins 3 % de leur chiffre d’affaires en 2021 et qui connaissent un doublement de leur coût unitaire d’achat d’électricité ou de gaz (en €/MWh). Il compense une part des coûts éligibles, c’est-à-dire des surcoûts de dépenses de gaz ou d’électricité par rapport à 2021 au-delà de ce doublement »  Modalités Trois modalités sont proposées, mais deux seulement sont acessibles aux entreprises agricoles :  Une aide égale à 30 % des coûts éligibles plafonnée à 2 M€, pour les entreprises subissant une baisse d’excédent brut d’exploitation (EBE) de 30 % par rapport à 2021. Une aide égale à 50% des coûts éligibles plafonnée à 25 M€, pour les entreprises dont l’EBE est négatif et dont le montant des pertes est au plus égal à deux fois les coûts éligibles. L’aide est limitée à 80 % du montant des pertes. Le respect … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Plan de résilience Ukraine : Prise en charge des cotisations sociales

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :  Être affilié à un régime de protection sociale agricole, Avoir des difficultés de trésorerie conjoncturelles, Être affecté par la hausse des coûts du fait de la guerre en Ukraine : la hausse des coûts supportés sur un ensemble de postes de dépenses (carburant, engrais, gaz, électricité, alimentation animale, emballage) doit être supérieure d’au moins 50% par rapport au coût supporté sur une période de référence en 2021. Cette aide n’est pas forfaitaire, le montant maximal est équivalent à 30% du total des surcoûts. Elle ne dépassera pas 3 800€.   Pour les entreprises ayant bénéficié du dispositif Alimentation animale, les surcoûts liés au poste alimentation animale ne pourront pas être pris en compte dans le calcul des surcoûts supportés dans le cadre de la demande de PEC. Pour les demandeurs disposant d’un tiers de confiance, une attestation sera nécessaire. … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Plan de résilience : prise en charge partielle des cotisations sociales

La prise en charge partielle des cotisations sociales peut être accordée sous certaines conditions aux exploitants qui rencontrent des difficultés de trésorerie. Au delà de ces conditions de droit commun, un projet de conditions spécifiques au PEC Ukraine est en cours. Les formulaires de demandes de prises en charge de cotisations au titre des conséquences du conflit opposant l’Ukraine et la Russie ne sont pas disponibles à ce jour. Ils devront cependant être remis d’ici fin septembre (date exacte à confirmer) pour une prise en charge au cours du dernier trimestre 2022. > Conditions pour bénéficier d’une prise en charge … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Plan de résilience, mesure alimentation animal

Le Gouvernement a alloué 400M€ de crédits nationaux, complétés de 89 M € de l’enveloppe PAC de crise, pour absorber pendant 4 mois (16 mars 2022 – 15 juillet 2022) une partie des hausses des coûts de l’alimentation animale dues aux perturbations engendrées par la guerre en Ukraine, en attendant que la répercussion amont-aval de ces hausses soit effective, conformément aux dispositions nouvelles de la Loi EGALIM2. Ces mesures restent dans l’attente d’une validation de la commission européenne qui devrait intervenir dans la deuxième quinzaine du mois de mai 2022. > Consultez le projet de dispositif  … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Tarif MAT

Cette évaluation concerne la plupart des matériels agricoles utilisés à leur optimum. Elle sert de base du calcul du coût des chantiers pour les agriculteurs pratiquant l’entraide. Cette évaluation comprend les charges fixes et les charges variables. > Consulter les barêmes … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Connaître et améliorer le potentiel de son sol

Des formations adaptées au besoin des agriculteurs Fin d’année 2021, 66 agriculteurs ont participé à 8 formations (financés par VIVEA), organisées par votre Chambre d’agriculture, sur les thèmes de la fertilisation et l’observation des sols. Ces formations ont permis de faire des rappels sur les bases de la fertilité des sols, les éléments analysés ainsi que leurs rôles au niveau du sol et des plantes, et les différentes techniques d’observation du sol. Dans ce cadre, chaque stagiaire a bénéficié d’une analyse gratuite prise en charge par la Chambre d’agriculture. Deux types de formation ont été proposées; Une basée sur l’interprétation des analyses de sols avec : Remise des commentaires d’analyses Des échanges sur les pratiques de fertilisation Des rappels sur les besoins des cultures, le choix des engrais et des amendements. L’autre était plus axée sur l’observation de son sol avec : Un rappel sur la formation d’un sol … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

LE DROIT A L’ESSAI DANS LES SOCIETES AGRICOLES

En phase de test dans différents départements, le droit à l’essai est défini comme la possibilité pour deux personnes ou plus, de tester un projet d’agriculture en commun, sur une année, avec un statut d’associé à l’essai. Alors que le renouvellement des générations en agriculture est au cœur des préoccupations, la phase d’expérimentation du droit à l’essai produit ses premières conclusions. Construit par l’association nationale GAEC ET SOCIETES, ce dispositif a pour but d’accompagner techniquement et humainement les futurs associés dans leur choix d’association. Ainsi, l’année d’essai, qui intervient en amont de l’installation, doit permettre aux futurs associés de valider ou non un projet de société, que ce soit l’agrément d’un nouvel associé dans une société préexistante ou la constitution d’une société. Si l’essai n’est pas transformé, la « séparation n’engendre aucun partage ou coût supplémentaire. Cette phase d’expérimentation doit permettre d’identifier les écueils réglementaires et économiques de cette … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Les journées de l'eau-tonomie en Creuse

La région va rouvrir l’enveloppe de l’Appel à projet Autonomie en eau pour 2022. Il n’y aura qu’une seule période de dépôt : du 10 janvier au 04 mars 2022 avec une enveloppe régionale de 500 000€.  Afin de vous aider dans votre réflexion, des journées spécifiques pour découvrir les différents types d’aménagements possibles vont être organisées par la Chambre d’agriculture de la Creuse courant janvier – > Consultez le programme Contact, informations : Ludivine Duteilh – Conseillère environnement / eau – 07 71 07 73 95 … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

La méthanisation agricole : une opportunité pour mon exploitation ?

La méthanisation, actuellement soutenue par l’Etat, se développe en France et semble être une opportunité à saisir ! Localement, la Région Nouvelle-Aquitaine affiche des objectifs ambitieux : 30 % de gaz vert injecté dans les réseaux en 2030 Autosuffisance complète en 2050 Afin d’encourager le développement de la filière, de nombreux dispositifs, financier et humains sont mis en place. Dans nos régions d’élevage le fumier est abondant : il peut représenter plus de 60% du gisement. Très saisonnier, il est complété par des CIVE (Culture Intermèdiaire à Vocation Energétique) d’hiver en été (seigle fourrager par exemple ou encore des déchets verts des communes). Pour réussir un projet 2 à 3 ans sont nécessaires entre les premières réflexions et la mise en service de l’unité de méthanisation. Il est essentiel d’avoir une vision globale du déroulement du projet pour faire les bons choix au bon moment.   Plusieurs journées en Creuse ou … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Evolution du périmètre des zones vulnérables

La délimitation des zones vulnérables aux nitrates 2021 a été publiée par la Préfecture de la Région Centre – Val de Loire le 31 août dernier. Au total, ce sont 21 communes du Département de la Creuse qui sont désormais concernées par la réglementation relative aux zones vulnérables. Le classement est total pour 9 communes et partiel pour 12 communes. [Voir carte] La Direction Départementale des Territoires va organiser courant octobre des réunions d’information à destination des éleveurs des territoires touchés. Tous les agriculteurs concernés par l’évolution de la réglementation vont recevoir un courrier d’invitation personnalisé. La Chambre d’Agriculture qui sera associée à ces réunions recommande aux éleveurs d’y participer.     > Consulter la carte … LIRE LA SUITE